Une journée à la ferme dans le vexin normand avec le Club Paul jardin, des premières S et quelques secondes 01

par Damian COTEA NECHIFOR

Le lundi 13 mai 2019 fut une journée bien dense et enrichissante pour le club. Pas moins de 50 élèves se sont déplacés au cours de cette journée pour aller à la rencontre de fermiers dans la ferme Forzy dans le vexin normand. Une journée qui commença à 7h30 pour se finir à 19h. Que d’aventures !!!

Nous sommes arrivés sur place vers 9h00 dans la ferme de Forzy.
Une première prise de contact avec nos deux accompagnateurs de la journée autour d’une dégustation de produits de la ferme : pain, confitures de pomme à la mûre ou encore de pomme à la rhubarbe et jus de pomme maison.

Une première prise de contact aussi avec les belles vaches de la ferme.

La journée s’est découpée en deux temps forts : d’abord la visite d’un écosystème naturel, l’écosystème forestier puis dans l’après-midi comparaison de cet écosystème à un exemple d’agrosystème, la ferme de Forzy avec de la polyculture et de l’élevage de vaches de race charolaise.

L’écosystème forestier est un écosystème naturel (biotope (ensemble des paramètres d’un milieu) + biocénose (ensemble des êtres vivants et de leurs interactions)).
Nous avons pu faire un profil de sol en observant les différents horizons (=strates) qui le constituent : cette science particulière de la géologie s’appelle la pédologie.

Nous avons pu voir plusieurs horizons qui sont écrits sur la photo.
Il faut retenir que pour avoir un sol de ce type, il faut entre 1000 et 10 000 ans !!!


Une expérience a d’ailleurs permis de montrer aux élèves qu’un sol forestier est riche en CAH pour complexes argilo-humiques. Ces complexes, chargés négativement, permettent au sol de retenir les éléments essentiels à la croissance des végétaux sous forme ionisée chargée positivement comme le potassium (K+), le magnésium (Mg2+) ou encore l’ammonium (NH4+).

Le retour pour le repas s’est fait dans les champs de luzerne, de colza, de lin et de betterave. L’exploitation utilise une rotation sur 8 ans de ses cultures. Ceci permet de limiter l’appauvrissement des sols en azote, principal élément chimique nécessaire à la croissance des plantes et de limiter la prolifération de maladies. De plus, la ferme utilise des techniques actuelles comme la cartographie de ses cultures pour éviter d’épandre trop d’engrais ou encore la technique du semis direct (introduction directe des semis sans travailler le sol au préalable).

Après le repas, nous sommes partis pour 3h de visite dans l’exploitation de la ferme de polyculture et de vaches de race charolaise.


Ainsi, nous ne pouvions pas passer à côté de la moissonneuse-batteuse de la ferme. Il faut un sacré budget pour l’avoir : 250 000 euros !


Connaissez-vous la différence entre une vache et une génisse ?
La génisse n’a pas encore vêlé (mettre bas) alors que la vache elle a déjà vêlé.

Les vaches de race charolaise sont des vaches à viande. Une fois qu’elles ont donné assez de veau, les vaches sont amenées à l’abattoir (vers 7 ou 8 ans).


Cette ferme connait aussi un bel investissement dans un méthaniseur. Sachant que 40% des GES (gaz à effet de serre) produits par l’agriculture française est du méthane (CH4), la ferme de Gamaches en Vexin a décidé de réduire cette part en investissant dans un méthaniseur.
Le principe est simple : des co-produits agricoles (paille, poussières de céréales, pulpes de betterave) et des effluents d’élevage (pailles, bouses, urines) sont mis dans une cuve fermée hermétiquement. Les conditions sont anaérobies (absence de dioxygène) ce qui conduit à la méthanisation. Cette réaction permet de produire de l’électricité récoltée ensuite pour éclairer la ferme. Une partie de cette énergie est dissipée sous forme de chaleur, elle aussi récupérée pour avoir de l’eau chaude sur la propriété.

Dès l’année prochaine, la ferme va convertir 1/3 de ses terres pour la dédier à de l’agriculture biologique. Que d’évolution et de perspective pour cette ferme !

Nous remercions encore pour l’accueil chaleureux de la ferme et pour les animateurs passionnés !