Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vie du lycée > Evénements / sorties scolaires > Lors d’un effort physique, on observe que...

Lors d’un effort physique, on observe que...

samedi 7 janvier 2017

Lors d’un effort physique, on observe que l’organisme se modifie (transpiration, essoufflement). L’observation de sportifs blessés nous apprend que la pratique d’une activité physique peut-être dangereuse pour l’organisme.
Problématique (formulé par les élèves) :
Comment la compréhension des effets d’une activité physique sur l’organisme peut-il nous permettre de la pratiquer tout en préservant sa santé ?
Il est important de comprendre les modifications et le fonctionnement de notre organisme lors d’une activité physique. Cela nous permet d’adapter nos pratiques en fonction de notre corps.

Chapitre I : Des modifications physiologiques à l’effort.

I- L’effort physique nécessite de l’énergie.

Un match de foot, une course à pied ou encore un ballet de dance sont des efforts d’endurance :
Il s’agit d’activités sportives durant lesquels les muscles travaillent longtemps et de façon soutenue. Pour réaliser ce travail, les muscles ont besoin d’énergie.

Problème 1 : Quelles sont les sources d’énergie du muscle ?

TP Les sources d’énergies

Q1 : Correction : Au cours d’un exercice long et/ou peu intense, les cellules musculaires tirent leur énergie de la respiration cellulaire qui utilise le dioxygène et les nutriments comme le glucose par exemple.

Problème 2 : Comment évoluent les besoins des muscles lorsque l’intensité de l’effort augmente ?
Hypothèse : Formulée par les élèves
Protocole : Proposé par les élèves
TP 2 : « évolution des besoins des muscles »
Dans ce TP, les élèves ont travaillé la méthodologie de l’analyse d’un document.
Correction : Poly de correction donnant un exemple type d’analyse d’un document.
L’effort physique augmente la consommation de dioxygène :
- plus l’effort est intense, plus la VO2 (consommation de dioxygène en 1 min) augmente ;
- il y a une limite à la consommation de dioxygène. Cette consommation maximale d’oxygène correspond à la VO2 max.
(La VO2 max est plus vite atteinte chez un non sportif.)


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Paul Langevin (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Morin, proviseure